univers_n_buleuses

genre: documentaire
année: 2009
durée: 40 minutes

Synopsis: Les nébuleuses, véritables tombeaux magnifiques et pouponnières d'étoiles à la fois. Elles sont de véritables sculptures parsemant la galaxie.

Je préfère le dire d'entrée de jeu: ce nouveau numéro de L'univers et ses mystères est assez complexe. Aussi sera-t-il nécessaire de bien suivre les explications de ce billet. Cette fois-ci, le documentaire s'intéresse aux nébuleuses qui sont les éléments les plus spectaculaires de notre galaxie.
Elles sont rarement visibles à l'oeil nu, mais leur lumière fait briller le gaz et la poussière.

La Nébuleuse la plus connue est celle d'Orion, qui se trouve à 15 années lumières de la Terre. Elle est également considérée comme le berceau des étoiles de notre galaxie (la Voie Lactée).
En vérité, il existe cinq catégories de nébuleuses: les nébuleuses de type H2 (exemple: Orion), les nébuleuses réflexion, les nébuleuses planétaires, les rémanants de supernovae et les nébuleuses obscures.

L'origine des nébuleuses reste un phénomène curieux. En effet, comment ont-elle pu se former à partir de quasiment rien ? Cela demeure une énigme...
Toutefois, il faut savoir que ces amas d'étoiles scintillantes doivent principalement leur nom à leur forme.
Les nébuleuses produisent de nombreux rejets et des ondes de choc. Grâce à des appareils infrarouges, on a pu observer les zones de chaleur présentes dans les nébuleuses.

Toute la lumière dégagée par ces entités magnifiques et spectaculaires, n'est pas visible à l'oeil nu. Pour cela, nous avons besoin de la technologie moderne.
Ce qui nous permet de mieux cerner ces ensembles d'étoiles qui tapissent notre galaxie. Toutes ces techniques permettent également de repérer les étoiles dans notre univers et de voir comment elles meurent.
Cela nous renseigne donc sur l'âge de notre univers (soit environ 14.5 milliards d'années).

Le documentaire insiste également sur la notion de nébuleuses planétaires. La nébuleuse de l'Anneau est considérée comme la nébuleuse planétaire de base.
Ces nébuleues planétaires ont été découvertes pour la première fois par William Herschel. Ces nébuleuses sont nombreuses et très éloignées de la Voie Lactée.
On en compte environ 10 000 dans notre galaxie.

Les nébuleuses planétaires interrogent les astronomes à cause de leur forme et de leur structure. Tous comme les rémanants de supernovae, les nébuleuses planétaires naissent après l'explosion d'une étoile.
Parmi les rémanants de supernovae, la nébuleuse du Crabe suscite également l'intérêt en raison de sa radiation de couleur bleue, générée par un pulsar (une étoile à neutrons).

Pourtant, le documentaire se conclut sur le fait que les étoiles scintillantes formant les nébuleuses, sont appelées à disparaître, et que la lumière visible dans notre ciel finira un jour par s'éteindre.
Personnellement, je dois avouer que ce numéro de l'univers et ses mystères est assez complexe (comme je l'ai déjà précisé) et qu'il nécessite des connaissances assez importantes en astronomie, certaines lois physiques étant assez hardues à comprendre.