univers liquide

genre: documentaire
année: 2011
durée: 45 minutes

synopsis: La Terre est recouvert à 75% d'eau liquide, élément essentiel de la vie, Aujourd'hui, les scientifiques recherchent d'autres endroits dans l'univers où l'eau serait présente en abondance. Toutefois, l'eau n'est pas le seul élément qui soit sous forme liquide dans le cosmos. D'autres fluides sont présents dans l'univers et pourraient éventuellement être sources de vie.

Comme l'indique le synopsis, la Terre est recouverte à 75% d'eau liquide, en sachant que les êtres humains sont eux-mêmes constitués d'eau.
Dans l'univers, le liquide ne représente qu'une infime proportion de la matière. C'est donc un élément très rare dans l'univers, mais essentiel à la vie.
Toutefois, l'eau n'est pas le seul élément qui existe sous forme liquide dans notre vaste cosmos.

Pour s'en rendre compte, il suffit de prendre l'exemple de Titan, satellite de Saturne (seul satellite de notre système solaire à posséder une atmosphère).
A la surface de Titan, on trouve des lacs, mais le liquide présent n'est pas de l'eau mais du méthane liquide.
Sur Terre, le méthane est présent mais uniquement sous forme gazeux. Alors, comment se fait-il que le méthane soit sous forme liquide sur Titan ?
Cela s'explique essentiellement par la différence de température. En effet, sur Titan, la température est de plusieurs centaines de degrés en-dessous de 0.

Ensuite, l'atmosphère de Titan est différente de celle de la Terre: elle n'est pas composée d'hydrogène. De ce fait, sur Titan, le méthane ne peut s'enflammer. Ensuite, au niveau des ses propriétés physiques, le méthane liquide est moins dense que l'eau. Du fait de sa structure molléculaire, l'eau est un puissant solvant alors que le méthane reste un solvant assez faible.
Par conséquent, toute plongée humaine dans les lacs de Titan est inconcevable.

En dehors du méthane sous forme liquide sur Titan, d'autres astres de notre systèmes solaires contiennent des éléments liquides.
C'est le cas de Jupiter, qui recèle une mer immense et étrange, en-dessous des épais nuages et des violentes tempêtes.
Cette mer est en fait un océan d'hydrogène où la température atteint 17 000 degrés. Dans ses profondeurs, on trouve également de l'hydrogène mais sous forme métallique. Sur Terre, ce qui se rapprocherait le plus de cet hydrogène métallique, serait l'acier liquide. Ce qui donne une petite idée de ce qui se passe dans cet océan tumultueux. L'hydrogène sous forme liquide n'est pas si surprenant que cela, car l'hydrogène est l'une des mollécules les plus abondantes dans l'univers.

Non loin de Jupiter, on trouve Europe, un des nombreux satellites de la géante gazeuse. En apparence, Europe n'est qu'un désert arctique couvert de fissures. Toutefois, cette surface se trouve au-dessus d'une océan de 90 kilomètres de profondeur. Dans un avenir pas si lointain, les scientifiques ont l'intention d'envoyer un robot creuser dans cette surface, le but étant de trouver de l'eau, de voyager dans cet océan et éventuellement, de trouver de la vie.

Au-delà de notre système solaire, les liquides peuvent parfois prendre des formes surprenantes et dans des endroits inattendus.
Par exemple, les scientifiques pensent que les étoiles à neutrons seraient remplies de super fluides, et donc de matière liquide.
C'est cette même région super fluide qui génère le champ magnétique ultra-puissant de ces étoiles à neutrons.

Sur les naines brunes, une autre variété d'étoiles, on trouve du fer à l'état liquide. Ce qui est plutôt logique en fin de compte, puisque les naines brunes sont composées de vapeurs de fer gazeuses.
Le fer liquide coule donc sur ces étoiles sous forme de pluies brûlantes.

En dehors des étoiles, le but des astronomes est de trouver une planète jumelle de la Terre, et donc une planète sur laquelle l'eau serait présente en abondance. Ce qui semble être le cas de Gliese 581d, située à 20 années-lumières de la Terre, et 10 fois plus massive que notre planète.
Certains scientifiques pensent que Gliese 581d est une lointaine cousine de la Terre, une sorte de super Terre. Gliese 581d serait donc recouverte d'eau mais sous forme chaude et solide. Les astronomes ont pu déterminer ces différents éléments par la distance et la rotation que cette planète entretient avec son étoile.

Mais au-delà de nos étoiles et des diverses planètes, l'origine même du liquide se trouve probablement dans la première seconde du Big Bang (la naissance de l'univers). En effet, il y a environ 14 milliards d'années, au moment du Big Bang, les quarks et les gluons, constituants principaux du noyau de l'atome, se sont reliés ensemble, coulant tel un liquide primordial.
Conclusion: le mouvement liquide est à la base même de notre univers actuel, des planètes, des étoiles, des galaxies, et donc, de la vie.